mardi 22 août 2017

Immigration : la Finlande à son tour touchée par le terrorisme

  
RIP

LE MONDE - Une attaque au couteau a fait deux mortes dans la ville du sud-ouest du pays. Une première dans l’histoire du pays.

Le Marocain de 18 ans auteur de l’attaque au couteau vendredi 18 août à Turku, dans le sud-ouest de la Finlande, a commencé à parler aux enquêteurs, a déclaré dimanche après-midi le Bureau national d’investigation. Si les policiers n’ont pas livré de détails sur ses motivations et ses connexions, ils ont précisé que le Marocain, l’un des 5 657 demandeurs d’asile arrivés en 2016 en Finlande, devait être inculpé lundi 21 août. Les faits sont jusqu’à présent qualifiés de meurtres et tentatives de meurtre avec intention terroriste.

Au cours de son attaque, il n’a visé que des femmes, en poignardant huit, dont deux, citoyennes finlandaises, sont mortes. Les deux hommes qui ont été blessés l’ont été en tentant de s’interposer. Certains blessés sont encore hospitalisés, y compris l’auteur de l’attaque touché à la cuisse par le tir d’un policier. Tous sont hors de danger. Quatre autres Marocains sont entendus par la police tandis qu’un mandat d’arrêt international a été émis contre un cinquième.

 Comme Angela Merkel, Sauli Niinistö est de droite.

« Nous ne sommes plus une île », a commenté le premier ministre, Juha Sipilä, rappelant qu’il s’agirait de la première attaque terroriste meurtrière en Finlande, un pays classé parmi les plus sûrs au monde. Le président de la République, Sauli Niinistö, a de son côté exprimé son inquiétude face à la dérive du débat sur l’immigration dans les réseaux sociaux. « Le désir de mal comprendre a été plus grand que le désir de comprendre. Il serait bien de changer cela. »

Le Marocain vivait dans le centre d’accueil de réfugiés de Pansio, dans la banlieue de Turku, avec environ 230 autres personnes.


La Finlande n'a pas de passé colonial. Les journalistes (juifs ou enjuivés) ne peuvent donc pas invoquer ce prétexte pour justifier leurs attaques.  

dimanche 20 août 2017

Espagne : une femme policière abat 4 terroristes toute seule


BFM TV - Un agent de police [on sait maintenant qu'il s'agissait d'une femme] pourrait devenir un "héros" en Catalogne et en Espagne. A lui seul, il a tué quatre présumés terroristes à Cambrils.

Ce vendredi, les Mossos d'Esquadra, ont annoncé que les quatre terroristes de l'attaque de Cambrils, ville située à 130 km au sud de Barcelone, ont été tués... par un seul et unique agent de police.

4 bougnoules de moins.

Il s'agit de la deuxième attaque terroriste qui a eu lieu jeudi soir en Espagne, après l'attentat de Barcelone faisant 13 morts et une centaine de blessés. Bilan de cette attaque: un policier et six civils blessés, dont une personne est morte de ses blessures ce vendredi.

Comme le rapporte La Vanguardia, jeudi soir vers minuit, les Mossos étaient entrain d'effectuer un simple contrôle de police devant le Club Nautique de Cambrils, lorsqu'une Audi A3 a renversé plusieurs personnes avant d'heurter leur patrouille.

"L'agent a saisi son arme et abattu les quatre terroristes"

S'en est suivie des échanges de tirs entre les présumés terroristes et les membres des Mossos. C'est là que l'un d'entre eux est parvenu à neutraliser définitivement quatre des assaillants.

"L'un des agents, en voyant les terroristes sortir de la voiture et se diriger vers eux munis d'armes blanches et de machettes, a saisi son arme et a abattu les quatre individus d'un seul coup" explique La Vanguardia. Le journal catalan précise que le cinquième terroriste, qui avait pris la fuite, est mort par la suite.

source : http://www.bfmtv.com/international/attentat-de-cambrils-un-seul-policier-abat-les-quatre-terroristes-1238187.html

vendredi 18 août 2017

La loyauté raciale est le plus grand des honneurs


"Nous croyons que la loyauté raciale est le plus grand de tous les honneurs et la trahison raciale le pire de tous les crimes". Cette croyance est la troisième des cinq croyance fondamentales de l'Eglise du Créateur. Nous autres Créateurs, nous ne sommes pas des suprémacistes, nous ne voulons pas dominer ou exploiter les autres races, mais les remplacer (comme elles nous remplacent actuellement).

Les 3 missions de notre religion raciale - La Créativité - sont la survie, l'expansion et l'amélioration de la Race Blanche. La survie de la Race Blanche est notre objectif premier, pour se faire nous devons d'abord remettre la pensée de l'Homme Blanc à l'endroit. C'est la raison d'être de notre Eglise, fournir à nos frères et soeurs de Race Blanche une doctrine religieuse conforme à leurs intérêts raciaux. 

Les juifs nous ont démontré que la seule façon de traverser l'histoire est de se doter d'une religion raciale. Le juif se dit l'élu de dieu, et les goyim (les non-juifs) sont assimilés à du bétail. Il faut dans toute guerre utiliser l'arme de l'ennemi, si elle s'avère efficace. Les nègres se servent de l'arme démographique pour repeupler notre planète de leur sous-espèce. Utilisons, nous aussi cette arme en fondant des familles nombreuses élevées dans l'amour de la Race Blanche et dans la haine de nos ennemis raciaux. 

Nos ennemis sont persuadés que notre planète deviendra un paradis le jour où il n'y aura plus un seul Blanc. Nous, nous pensons exactement le contraire, voilà pourquoi il est important de gagner la guerre raciale qui nous a été déclarée.

RAHOWA!

La Catalogne ensanglantée par l'immigration


Les bougnoules ont toujours revendiqué l'Espagne. Ils n'ont jamais accepté l'expulsion de 1492. La lutte contre les "croisés" a pris un tournant tragique en Catalogne.

Jeudi, deux Marocains originaires de Marseille sont passés à l'action. Driss Oukabir et ses complices, ont loué une camionnette pour commettre leur attentat. Une dizaine de Blancs sont morts sous leurs roues, sans parler des nombreux mutilés et paralysés à vie.

     

La Rambla est une des artères les plus fréquentées de Barcelone. Combien de temps encore les Blancs se laisseront-ils massacrer  ?

Démocratie participative



Les racistes anti-blancs se déchainent contre Trump

      

HUFFINGPOST - En revenant, le 15 août, sur sa déclaration de la veille condamnant les violences racistes de Charlottesville et les mouvements suprémacistes blancs, Trump s'assume comme le défenseur de l'identité blanche de l'Amérique et légitime le racisme.

Cette fois, cela se passe chez lui, à la Trump Tower. Pas à la Maison blanche. C'est une déclaration personnelle, et non pas lue sur un prompteur. Ce 15 août, Donald Trump vient de rendre caduc son communiqué prononcé la veille à Washington – sans nul doute sur l'insistance de plusieurs conseillers - qui condamnait les suprémacistes blancs et qualifiait le racisme de "mal" ("evil"), et de revenir à ses premiers commentaires, du 12 août, sur Charlottesville. "La violence est condamnable des deux côtés", dit-il aux journalistes le 15 août - il avait, trois jours plus tôt, répété l'expression "from many sides".

Dans une série de questions-réponses punchy avec la presse, il affirme donc, pour la deuxième fois, que néo-nazis et Ku Klux Klan, [pro-blancs] d'une part, et militant anti-racistes, [anti-blancs] d'autre part, sont équivalents. Selon lui, il y a "des gens bien" des deux côtés. Reprenant la rhétorique de l'extrême droite, Trump parle aussi d'une "alt-left" "très, très violente", comme il existe une "alt-right" ("alternative right"), sauf que la première n'existe pas, au contraire de la seconde [la gauche alternative pourrait être définie comme un conglomérat de gauchistes haineux envers leur propre race]. Trump, jamais enclin à l'auto-critique, explique qu'il ne regrette pas ses propos du 12 août, arguant qu'il a "besoin de connaître les faits avant d'émettre un jugement". Les faits sont néanmoins clairs: la mort d'une militante des droits civiques [Trump a aussi retiré le droit de vote aux nègres ?!] de 32 ans, tuée par une voiture qui a foncé délibérément dans la foule, vraisemblablement conduite par un néo-nazi de 20 ans qui a été inculpé de meurtre. Ce ne sont pas des fake news [Visiblement la présomption d'innocence n'existe plus pour les Blancs. Lorsque l'on regarde la vidéo de Charlottevilles, on a plutôt l'impression que le conducteur cherche à se dégager : https://youtu.be/zeB2ZaUSa48 A-t-il réagi sous l'effet de la panique, de la peur ou de la colère, nous l'ignorons].

Mais Trump explique par ailleurs que manifester contre l'enlèvement de la statue de Robert E. Lee et des symboles de la confédération n'est pas en soi condamnable, ajoutant un nouvel et surprenant argument: "Est-ce que ce sera George Washington la semaine prochaine ? et Thomas Jefferson, la semaine suivante ? (...) George Washington possédait des esclaves". Ceux qui veulent déboulonner les statues de sympathisants esclavagistes et ségrégationnistes seraient-ils, pour le Président, les plus condamnables, et les manifestants du KKK, les plus légitimes ?

[...]

Le 14 août, on apprenait également que Trump envisageait de gracier l'ancien shérif Joe Arpaio, condamné il y quelques semaines pour délit de faciès dans la lutte contre l'immigration clandestine en Arizona. Personnage très controversé, surnommé le "shérif de la peur" ou le "shérif le plus dur d'Amérique", Arpaio est encensé par les suprémacistes sur Internet. Cette annonce de Trump et le timing dans lequel elle s'inscrit ne doivent rien au hasard.

 Comble de l'horreur [lol], le shérif Joe Arpaio repérait 
les clandestins à leur faciès.

Soyons clairs: depuis sa campagne, Trump n'a cessé de donner des gages à l'extrême droite suprémaciste. David Duke, un ancien chef du Ku Klux Klan qui le soutient depuis 2015, s'est réjoui des mots prononcés par Trump le 15 août. Présent à Charlottesville, Duke s'était adressé publiquement au Président pour lui rappeler qu'il devait sa victoire aux suprémacistes. Cette affirmation, très exagéré, étant donné le faible poids électoral de ces militants, renvoie cependant aux nombreux sympathisants de la défense d'une identité blanche et chrétienne (et patriarcale) de l'Amérique. Ces "angry white men" (hommes blancs en colère), décrits par le sociologue (((Michael Kimmel))) dans son ouvrage éponyme, éprouvent un ressentiment profond vis-à-vis des minorités raciales, des femmes, des gays, du "politiquement correct", de l'anti-racisme. Ils se voient comme les "oubliés" de l'Amérique et c'est à eux que Trump continue de s'adresser dans ses tweets et ses meetings, parce qu'ils ont fait basculer l'élection en sa faveur dans plusieurs swing states et qu'ils le soutiennent encore contre vents et marées.

En campagne comme à la Maison blanche, Trump a fait le choix du clivage social, "racial", genré [après avoir nié l'existence des races, ils nient l'existence des sexes !]. Les anciens présidents Bush, Paul Ryan, le speaker de la Chambre et de nombreux autres responsables du parti expriment, depuis, leur rejet du racisme. Mais le Président vient de manquer une opportunité d'unifier le pays derrière ses valeurs de tolérance et d'ouverture. Ses dernières déclarations sont un message d'encouragement envoyé aux groupuscules racistes. C'est aussi, sans doute, un tournant dans sa présidence.


L'auteur de cet article est une certaine Marie-Cécile Naves. Nous ne savons pas si elle est juive, mais en tout cas elle ne dénonce jamais le pouvoir des suprémacistes Juifs/Israéliens qui lui est bien réel.

mardi 15 août 2017

Charlottesville : les Blancs debout !


Le maire de Charlottesville, le juif Mike Signer voulait faire de sa ville un bastion anti-trump.

Le conseil municipal (démocrate) souhaitait déboulonner la statue du général Lee trônant sur la place de la mairie.

 Le camp de la haine des Blancs ne passera pas !

Face à tous ces affronts de courageux Blancs se sont levés pour exprimer leur colère. Charlottesville est devenue le symbole de l'Amérique blanche qui refuse de mourir.

Charlottesville : « Vous ne nous remplacerez pas ! »

      
La peur change de camp.

TRADUCTION :

Un vieux gauchiste parlant de son père (qui s'est peut-être battu contre l'Europe blanche en 1944) :

Voici une putain de procession de nazis. En 2017.

Mon père se retournerait dans sa tombe comme une toupie s’il voyait ça.

Voici l’Amérique en 2017, voici Charlottesville en Amérique.

Je suis dans la rue devant l’entrée de la fac, juste en face de la bibiothèque d’ingénierie. Où j’ai passé pas mal de temps dans ma vie, pour faire mes études et mes recherches, en paix.

Et en face de moi, une centaine de suprémacistes blancs qui marchent avec des torches

(Les manifestants : « Vous ne nous remplacerez pas ! »)

Les amis, c’est la fin.

(Les manifestants : « Vous ne nous remplacerez pas ! »)

Plus tard à 1:05, un transgenre de race asiatique :

C’est tout ce que nous avons pour nous dresser contre eux.

Mais putain, où sont les autres ?

Où sont les autres, putain ?

Mais putain où sont les autres ?

Pour nous défendre contre ça. Il n’y a que 20 personnes

Il n’y a que 20 personnes ! qui se dressent contre ce qui nous tombe dessus.

Mais putain où êtes-vous ?

Putain, où êtes-vous ?

[halètements de panique]

Quand les fascistes étaient revenus quarante personnes s’étaient dressées contre des centaines.

Où êtes-vous ?

Je ne sais pas où est la police.

La police nous a abandonnés.

Ils ont balancé de la lacrymo.

Ils nous ont physiquement expulsés de la statue.

source : http://www.blancheurope.com/2017/08/14/charlottesville-la-marche-aux-flambeaux-nazie-de-la-nuit-du-11-aout/

La Race Blanche est de retour !

lundi 14 août 2017

Maroc : 15 jeunes attrapent la rage après des actes zoophiles


H24 INFO - Une affaire bien sordide: 15 mineurs ont été traités d’urgences contre la rage après avoir pratiqué des actes zoophiles sur une ânesse à Sidi Al Kamel dans la région de Sidi Kacem.

L'histoire qui s'est déroulée en début de semaine est rapportée par Al Akhbar dans son édition du 10 août : des jeunes âgés de 7 à 15 ans ont été évacués d’urgence pour être traités contre la rage que leur a transmise une ânesse. Les autorités locales se sont déplacées chez le propriétaire de l’animal afin qu’elle soit abattue pour éviter tout risque de propagation.

Les autorités ont d’ailleurs procédé à la recherche de personnes ayant été en contact avec l’animal, afin de limiter le risque de propagation de la rage parmi les habitants de la région.

Selon le quotidien, le nombre d’infections serait bien plus important, du fait que certaines familles ont préféré emmener leurs enfants vers des hôpitaux en dehors de la région afin d’éviter toute moquerie.


vendredi 11 août 2017

Alain Soral au pays des merveilles : la Corée du Nord !

   
De la sodomie à la soumission aux bougnoules, il n'y a qu'un pas.

Il est important de déconstruire Ali Sourate, 
ce sodomisé antiraciste d'extrême gauche 
soumis à l'invasion.

L'avertissement d'Albert Schweitzer au sujet des nègres

Le Dr Albert Schweitzer, prix Nobel de la paix 1952.

Les noirs sont incapables d'assurer leur survie quotidienne sans l'aide intensive des Blancs. Le nègre est inutile ; citons le témoignage sans appel du célèbre prix Nobel de la paix, le Docteur Albert Schweitzer (1875-1965), extraits de From My African Notebook (1961) :

« J'ai donné ma vie à offrir aux Africains les avantages de notre civilisation, mais j'ai finalement bien compris que les statuts ne changeront pas : Blancs, supérieurs, Noirs, inférieurs ; à chaque fois qu'un Blanc souhaite vivre avec eux comme un égal, ils vont soit le détruire, soit s'engouffrer dans son être et ils détruiront tout son travail. (...) 

Ils n'ont pas les facultés intellectuelles, ni mentales, ni émotionnelles, pour égaler les Blancs ou pour partager avec eux d'une manière égale n'importe quelle fonction de notre civilisation. (...) 

N'oubliez jamais que vous êtes le maître et que ce sont des enfants. (...) Ne fraternisez jamais avec eux comme un égal, ne les acceptez jamais comme vos égaux sociaux ; ou ils vous dévoreront ; ils vous détruiront ».


Et pendant ce temps, l'invasion continue ...

      

Lundi 07 août, 187 immigrés clandestins ont célébré leur arrivée à Ceuta, après avoir franchi la frontière avec l’Espagne.

Des touristes chinois arrêtés à Berlin pour des saluts nazis


LE FIGARO - Deux touristes chinois ont été arrêtés à Berlin pour avoir effectué des saluts hitlériens pour des photos devant le palais du Reichstag, a indiqué dimanche une porte-parole de la police allemande.

Les vacanciers ont été surpris samedi par des agents au cours d'une patrouille de routine en train de faire ce geste interdit et se prendre mutuellement en photo avec leurs smartphones, à l'extérieur du site historique au coeur de la capitale allemande. "Une enquête sur l'utilisation présumée des symboles d'organisations anticonstitutionnelles a été ouverte contre les deux hommes chinois, âgés de 36 et 49 ans", a détaillé la porte-parle à l'AFP.

Ils ont été interrogés dans un commissariat local et relâchés après avoir versé chacun 500 euros de caution.

L'utilisation de symboles d'organisations anticonstitutionnelles, accusation fréquente contre les groupes d'extrême-droite, sont passibles d'une amende ou d'une peine de prison pouvant aller jusqu'à trois ans.

Les deux touristes sont autorisés à quitter le pays et si une amende est prononcée, l'argent de leurs cautions pourra en partie la couvrir, a détaillé la porte-parole de la police.


Cologne : des toilettes à la turque pour favoriser l'intégration

Les migrants, prétendument hautement qualifiés, ne savent 
pas utiliser nos toilettes !

EXPRESS.DE - Des toilettes tenant compte des différences culturelles seront bientôt construites dans le centre socioculturel Alte Feuerwache (Rhénanie-du-Nord-Westphalie).‎

« Des toilettes comme celles-ci [à la turque] correspondent plutôt à ce qui est courant dans les pays marqués par l’islam », explique Konrad Müller du conseil d’administration du centre socioculturel.  
« Et nous voulons ainsi donner aux gens venant de ces pays le sentiment qu’ils sont ici chez eux.»

Cela vaut aussi pour la possibilité de renoncer au papier toilette – dans les pays marqués par l’islam, on se nettoie avec de l’eau après avoir fait ses gros besoins […]

« Il faut donc installer un tuyau d’eau, ou au moins mettre un récipient d’eau à disposition », déclare Müller.

Il est également clair que ces toilettes ne doivent pas être orientées est-ouest, mais nord-sud. » On ne chie pas en direction de La Mecque », explique sans détours Konrad Müller.

Hans-Georg Lützenkirchen, autre administrateur du centre socioculturel, se réjouit lui aussi. « Notre association se consacre aussi à l’apprentissage des relations interculturelles. Et la population autochtone peut dans cette affaire apprendre quelque chose sur les autres cultures. »


jeudi 10 août 2017

L’extraordinaire aventure d’Ernst Zündel

Ernst Zündel (1939 - 2017).

Blancheurope est de très loin le meilleur site francophone. Je vous conseille fortement la lecture de ces deux pages consacrées à Ernst Zündel.

Le 20 avril 1988 à Toronto, l’impossibilité scientifique de l’Holocauste a été prouvée : http://www.blancheurope.com/2017/08/08/ernst-zundel-le-20-avril-1988-a-toronto-limpossibilite-scientifique-de-lholocauste-a-ete-prouvee/

mardi 8 août 2017

Un héros nous a quitté

Ernst Zündel (casque rouge) se rend au premier procès de l'holocauste (1985).

C'est avec tristesse que nous avons appris la mort d'Ernst Zündel. Il est mort samedi d'une crise cardiaque à Bad Wildbad en Allemagne. Les juifs lui ont fait payer chèrement d'avoir démontré devant un tribunal du Canada que l'holocauste est essentiellement un mythe fondé sur des incantations et des préjugés. C'est durant l'appel de ce procès (en 1988) que Fred Leuchter présentera son expertise.

Cette vidéo (censurée sur JewTube) retranscrit bien l'ambiance qui régnait lors du procès de l'holocauste : https://archive.org/details/OUTZundel


Après des décennies de persécutions judiciaires, Ernst Zündel sera déporté en Allemagne pour y être emprisonné. Il passera de nombreuses années derrière les barreaux pour ses opinions historiques (en tout 7 ans). A sa libération, il ne sera jamais autorisé à rejoindre sa femme aux Etats-Unis.

Nous n'oublierons jamais ton courage Ernst !
Honneur à toi, la vérité triomphera !


Le site "Jeune Nation" rend hommage à Ben Klassen


Bernhardt Klassen est né le 20 Février 1918 à Rudnerweide, maintenant Rozivka dans la région de Zaporijia en Ukraine.

Ses premiers souvenirs sont ceux de la famine de 1921-1922, organisé par les bolcheviks pour se débarrasser des paysans ukrainiens.

Quand il a cinq ans, sa famille s’exile au Mexique, où ils vivent durant un an. En 1925, à six ans, il déménage avec sa famille à Herschel au Canada.  Il fait ses études à la German academy, rebaptisé maintenant le Rosthern Junior College.

Avec pour associé Ben Burke, Klassen monte un cabinet immobilier à Los Angeles. Estimant que son partenaire avait tendance à boire et à jouer, Klassen lui rachete ses parts et devient propriétaire unique. Il embauche plusieurs vendeurs, dont Merle Peek, qui l’a convaincu de réaliser de grands projets d’aménagement du territoire dans le Nevada.

Klassen et Peek entreprennent un partenariat appelé la Silver Spring Land Company. En 1952, Klassen vend ses parts de l’entreprise à Phillip Hess pour $ 150,000 et prend sa retraite.

Le 26 Mars 1956 Klassen dépose une demande auprès de l’Office des brevets des États-Unis de faire breveter un ouvre-boîte murale électrique qui il commercialise. En partenariat avec la firme de marketing Robbins Myers, Klassen crée Klassen Enterprises, Inc.

Il a fait campagne pour l’élection au Sénat de la Floride en 1967, mais n’est pas élu.

Cette même année, il est vice-président d’une organisation en Floride qui soutient George Wallace pour l’élection présidentielle.

Klassen est membre de la John Birch Society. Très vite il est désabusé par cette Société en raison de sa politique de tolérance envers les Juifs et le sionisme.

En Novembre 1970, Klassen, avec Austin Davis, créé le Parti nationaliste blanc. La direction du parti est dirigée par les chrétiens blancs et est explicitement religieuse et raciale dans sa nature.

La première phrase du programme de quatorze points du parti : «Nous pensons que la race blanche a été créé à l’image de Dieu …»

Le logo du Parti nationaliste blanc est un W avec une couronne et halo au-dessus, et sera utilisée trois ans plus tard pour le logo de l’Eglise du Créateur.

Moins d’un an après, il crée le Parti nationaliste blanc, Klassen commence en exprimant sa défiance du christianisme et ses interprétations des livres saints.

En 1973, Klassen fonde l’Église du Créateur (COTC). Les Membres de l’église sont appelés des créateurs et la religion qu’ils pratiquent est appelé créativité.

En 1982, Klassen a établi le siège de son église à Otto, Caroline du Nord. Là, il crée une école pour les garçons. Le programme initial est un programme d’été de deux semaines qui comprend des activités telles que «la randonnée, le camping, la formation à la manipulation des armes à feu, tir à l’arc, tennis, rafting et autres saines activités de plein air» ainsi que des instructions sur «les objectifs et les doctrines de Créativité et comment ils pourraient mieux servir leur propre race dans diverses activités professionnelles et personnelles ».

Klassen est le Pontifex Maximus de l’Eglise jusqu’au 25 Janvier 1993, jour où il transfére le titre au Dr. Rick McCarty.

Ben Klassen a popularisé le terme Guerre Sainte Raciale (RAHOWA) au sein du mouvement racialiste blanc.

Il a également toujours appelé les gens noirs « niggers» dans ses discours public, ainsi que dans la littérature de la COTC, contrairement à de nombreux dirigeants nationalistes blancs qui utilisent des termes relativement plus polis en public.

Klassen écrit : «En outre, dans la recherche du mot dans le dictionnaire Webster, j’ai trouvé le terme « nigger » très descriptif : « un terme vulgaire, offensive de l’hostilité et le mépris de l’homme noir ».

Je ne peux pas penser à quelque chose qui définit mieux et avec plus de précision ce que notre position … doit être … Si nous voulons être à l’intégrité raciale et de la pureté raciale … nous devons prendre une position hostile à la négritude. Nous devons lui donner rien d’autre que le mépris ».

Dans son livre de 1987, RAHOWA – Cette planète est entièrement la nôtre, il affirme que les Juifs ont créé le christianisme afin de rendre les blancs plus faible, et il y écrit que la première priorité doit être de « briser le Behemoth juif ».

Le décès de sa femme le brise. Ben Klassen se suicide le 6 Août 1993 par l’absorption de médicaments.


Klassen a été enterré dans sa propriété en Caroline du Nord dans une zone désignée « Ben Klassen Memorial Park ».


Merci à "Jeune Nation" pour cet hommage. Nous autres Créateurs sommes très critiques envers le nationalisme et le christianisme. 

Mais au-delà de nos divergences il y a la nécessité vitale de nous unir contre nos ennemis raciaux. Les nationalistes catholiques français de RACE BLANCHE sont nos frères. 

RAHOWA!

lundi 7 août 2017

Rodez (12) : Mgr Fonlupt vénère une noix de coco !

     
Le judéo-christianisme est un capharnaüm multiracial.

J'appelle les Blancs de religion chrétienne à retrouver la raison, cessez de glorifier une noix de coco ou de vous prosterner aux pieds d'un dieu juif ! Les juifs ont créé le (((christianisme))) pour détruire l'Empire romain. Comme ils ont utilisé 1900 ans plus tard le (((marxisme))) pour détruire l'Empire des tsars. Libérez-vous de l'emprise juive !

Le judéo-christianisme accorde une âme à tous les hominidés, sans distinction de race. L'égalité n'existe nulle part dans la nature, une religion qui s'oppose aux lois de la nature est forcément fausse.

Il est urgent de se doter d'une religion conforme à nos intérêts raciaux. Cette religion nous l'avons depuis 1973, elle se nomme la Créativité.

J'appelle solennellement mes frères et soeurs de Race Blanche à se libérer de ces inepties, et à rejoindre notre Eglise : http://creativitymovement.net/ 

RAHOWA!

Haïti, l'enfer sur terre


L'histoire de France présente peu d'intérêt d'un point de vue racial, alors que l'histoire de Saint-Domingue est riche en enseignements. L'ile de Saint-Domingue était la perle des Antilles. Elle était la plus belle et la plus riche de nos colonies. Au XVIII ème siècle, les nègres et les métis se sont alliés contre la minorité blanche (7 % de la population). Quand la guerre raciale a éclaté, les Blancs étaient divisés : royalistes contre républicains, républicains négrophiles contre républicains négrophobes, patriotes contre indépendantistes ... 

Divisés, les Blancs ont été massacrés. L'ile de Saint-Domingue est tombée aux mains des nègres, elle a été renommée Haïti. Nous connaissons la suite, la plus paradisiaque des iles d'Amérique est devenue un enfer nègre.

Notre royaume est de ce monde. Nous autres Créateurs, voulons faire de cette planète un paradis pour la Race Blanche (et pour elle seule). Si les Blancs perdent la guerre raciale en cours, toute cette planète ressemblera à l'enfer haïtien et notre descendance nous maudira.

RAHOWA!